Septoriose du lin (Pasmo)
Septoria linicola

La maladie se déclare généralement par foyers pouvant se rejoindre et couvrir très rapidement tout le champ.

 La septoriose se manifeste le plus souvent au moment de la floraison mais la date d’apparition des premiers symptômes est très dépendante de la pluie et de la température. Des taches brunes et circulaires apparaissent sur les feuilles basales. Les symptômes progressent ensuite du bas vers le haut des plantes Les symptômes gagnent ensuite les tiges sur lesquelles des bandes alternées vertes et brunes se dessinent, donnant aux plantes malades un aspect zébré caractéristique. C’est de ce symptôme typique donnant un effet d’étranglement et pouvant priver la plante d’alimentation que provient le nom pasmo (spasme en français). Une défoliation et un dessèchement des tiges marquent l’évolution de la maladie. Les tissus nécrosés présentent des pycnides (fructifications asexuées) noires qui contiennent les spores du champignon. Les sépales entourant les capsules brunissent.

En cas de forte attaque, l’épiderme des tiges puis les faisceaux de fibres se déchirent, les capsules avortent ou renferment des graines contaminées.