Maladie des taches rouges de l’amandier
Polystigma ochraceum

La maladie se manifeste sur les feuillespar des taches assez larges, de 1 à 2cm de diamètre, de forme variable et de couleur d’abord jaunâtre puis brun orangé. L’infection due au champignon per turbe le potentiel photosynthétique de l’arbre, limitant son développement végétatif. Dans le cas de fortes attaques, une dé foliation précoce peut survenir en été. Cette défoliation peut être particulièrement préjudiciable sur les jeunes vergers plantés en variétés sensibles.