Coléoptères
Coleoptera

L'ordre des coléoptères est le plus nombreux de la classe des insectes. Selon les estimations, on retrouverait plus de 1 million d'espèces décrites et non décrites à travers le monde. Ce groupe constitue près de 25 % de la diversité animale1,2,3. Près de 40 % des espèces d'insectes décrites font partie de cet ordre. Les familles de coléoptères les plus abondantes sont celles des staphylinidae (staphylin) et des curculionidae (charançon).

Les coléoptères sont très diversifiés et ils sont présents dans tous les principaux habitats à l'exception des régions polaires et marines. Ils sont aussi adaptés à différents rôles écologiques. On retrouve des détritivores non spécialistes, décomposant les débris de végétaux. Il y a certains coléoptères qui se nourrissent de charogne ou d'excréments. Certains se nourrissent de champignons et d'autres sont exclusifs à un type de plante. Il y a des insectes phytophages généralistes qui s'alimentent de pollens, de fleurs et de fruits. On retrouve aussi des prédateurs et des parasites qui s'attaquent à d'autres invertébrés. Bon nombre d'espèces sont utilisées comme agents de contrôle en agriculture, comme les coccinelles, les carabes et les staphylins.

Ils font également partie de la chaîne alimentaire en étant la proie de divers invertébrés et vertébrés, comme les poissons, les reptiles, les oiseaux et les mammifères. Parmi cet ordre, certains sont considérés comme des ravageurs en agriculture ou dans l'industrie alimentaire, comme le doryphore de la pomme de terre (Leptinotarsa decemlineata), la bruche (Callosobruchus maculatus) et le tribolium rouge de la farine (Tribolium castaneum).