Méligèthes du colza
Meligethes aeneus

Méligèthes du colza sont des insectes coléoptères ravageurs du colza. Ils se nourrissent des boutons floraux et plus précisément de leur pollen Les dégâts sont occasionnés au printemps avant l'ouverture de la première fleur (stade D à F1), ils percent grâce à leur mandibules le bouton qui avortera par la suite et ne donnera pas de graines. Des pertes de rendements en sont donc les conséquences. Malgré tout le colza compense assez bien les dégâts occasionnés et donc le seuil d'intervention est de 1 à 9 méligèthes par plante.

Caractéristiques
Adulte : 1,5 à 2,7 mm. Partie supérieure du corps régulièrement ponctuée, vert, bleu ou bronzé avec des reflets métalliques.
Oeuf : allongé, d'aspect vitreux virant au blanc laiteux.
- Larve : 4 mm. Allongée, très aplatie, jaune-blanc, ponctuée de taches brun clair avec la tête et les pattes brunes.
- Fécondité : 250 oeufs, mais forte mortalité des adultes.
- Oeuf : durée d'évolution, 4 à 9 jours suivant la température.
Larve : durée du développement, 27 à 30 jours à 16°C ; 2 stades.
- Nymphe : durée de développement, 14 à 18 jours.
- 2 générations par an.
- L'adulte hiverne en bordure de bois ou dans les sous-bois. Il quitte son abri lorsque la température atteint 11°C et se nourrit du pollen et du nectar de plantes variées (Rosacées, Ombellifères, Crucifères). Lorsque la température atteint 15°C, il vole vers les Crucifères cultivées.
- La femelle commence à pondre vers fin mars début avril, elle perce un trou de 2 à 3 mm de diamètre à la base des boutons floraux et dépose les oeufs sur les étamines ou le pistil de la fleur.
- La larve reste dans le bouton floral et se nourrit du pollen. Si plus de 5 larves colonisent la fleur, les ovaires sont détériorés. La larve de 2e stade migre vers d'autres boutons puis tombe sur le sol et se nymphose dans une coque terreuse à 2-3 cm de profondeur.
- L'adulte de 2e génération apparaît fin juin et attaque les inflorescences des Cruciferaceae cultivées ou des adventices et s'abrite pour hiverner dès la fin du mois de juillet.
Les dégâts sont dus aux adultes pollinivores. Avant la floraison, les adultes perforent les boutons pour atteindre les étamines et se nourrir. Le pistil est souvent lésé, d'où stérilité et chute prématurée des fleurs. Lorsque la floraison est commencée, les Méligèthes consomment le pollen libéré par les fleurs épanouies et les dégâts sont négligeables.