Psylle du pommier
Anthonomus pomorum L.

Les jeunes adultes sont verts, puis virent au brun avec le temps. Les deux paires d’ailes sont transparentes et, au repos, sont ramenées contre le corps, en forme de toit. On peut facilement le confondre avec une petite cigale. La femelle pond ses œufs dès fin août et en septembre.

Les œufs, de forme ovale allongée, de couleur jaune plus foncé à maturité, mesurent 0,4 mm de long sont ancrés dans les anfractuosités de l’écorce, où ils hivernent. L’éclosion a lieu au débourrement de l’arbre.

Les larves, plates, passant du jaune blanchâtre au brun verdâtre après plusieurs mues, mesurent environ 2 mm de long. Elles se nourrissent de la sève des feuilles et des bourgeons floraux, et produisent un abondant miellat et sécrètent de la cire. Ceci favorise l’apparition de brûlures sur les feuilles ainsi que de la fumagine. Les inflorescences attaquées se dessèchent, tout comme les feuilles sur les jeunes rameaux. 

Il y a une génération annuelle.