Camomille sauvage (Matricaire camomille, Petite Camomille)
Matricaria recutita

La camomille sauvage est une annuelle aromatique. Son involucre est constitué de bractées qui sont linéaires, verdâtres le long de la nervure médiane, pâles et membraneuses sur les bords. Cette espèce est originaire de l’Asie centrale. Elle était autrefois utilisée comme plante médicinale. La tisane tirée de la plante traite différents maux. Petite plante annuelle à tige unique, dressée et rameuse et feuilles très découpées. Les fleurs, minuscules, sont réunies en capitules, et se reconnaissent à leur odeur. Elle fleurit de mai à novembre et on la rencontre dans toutes les régions à l'état sauvage en particulier le long des chemins. 

La camomille sauvage est souvent confondue avec la très communecamomille inodore (Tripleurospermum perforatum). Bien que ces plantessoient considérées comme appartenant à des genres différents, elles sont si proches que même Linné, le père de la systématique des plantes, pensait qu’il s’agissait d’une même espèce. Toutefois, la camomille sauvage les sous-espèces se distingue de la camomille inodorent par sonle parfum aromatique de la camomille sauvageet, ainsi que par son réceptacle conique et creux.

Description
Les feuilles très découpées sont bi- à tripennatiséquées, à segments presque filiformes, aigus, larges de 0,3-0,4 mm. L'inflorescence est un capitule solitaire, de 10-25 mm. Les fleurs minuscules se reconnaissent à leur odeur prononcée (l'odeur de camomille est typique). L'involucre hémisphérique (à la base du capitule), est formé de bractées imbriquées, verdâtres à marges membraneuse. L'axe s'élargit en un réceptacle creux, plat au début puis conique, dépourvu de paillettes, sur lequel sont fixés deux types de fleurs : sur le disque central jaune verdâtre se trouvent les fleurs tubulées, à 5 lobes; à la périphérie, se trouvent des fleurs ligulées, à ligule blanche de 6-10 x 2-3 mm, femelles. Les ligules se retournent vers le bas, peu après l'ouverture des fleurs. Elle fleurit de mai à novembre.Le fruit est un akène subcylindrique, très petit, de 1-2 x 0,5 mm, à 4-5 côtes ventrales, lisse sur le dos, d'un blanc jaunâtre, à pappus nul ou réduit à une petite couronne. Elle se distingue par son réceptacle vide de Matricaria perforata et de Tripleurospermum maritima ssp. maritima (= Matricaria maritima) (dont le réceptacle est rempli d'un tissu lâche).