Alternariose
Alternaria solani

Alternaria solani est un champignon phytopathogène de la famille des Pleosporaceae présent dans les régions tempérées et tropicales de l'Ancien et du Nouveau monde, provoquant chez les plantes de la famille des solanaceae, notamment la tomate et la pomme de terre, mais aussi le piment et l'aubergine, une maladie appelée « alternariose » ou « brûlure alternarienne ». La maladie se manifeste par de nombreux symptômes à tous les stades de croissance de la plante. On peut voir apparaître sur les feuilles, en premier celles de la base de la plante, des taches noires circulaires, dans lesquelles sont visibles des cercles concentriques. Ces lésions entraînent à la longue la défoliation de la plante. Les tiges et les fruits sont également atteints. Les graines infectées par la maladie peuvent subir une fonte des semis au moment de la germination. Parmi les maladies aériennes de la tomate, l'alternariose est certainement l'une des plus fréquentes et des plus répandues dans le monde : elle est retrouvée sur tous les continents, partout où cette solanacée est cultivée. On la retrouve sous de nombreux climats, en zones de production tropicales, subtropicales et tempérées. La présence de rosées dans les régions semi-arides permet son développement. Elle affecte surtout les cultures de plein champ, et parfois les abris froids. Elle est aussi très présente dans de nombreux jardins d'amateurs. Ses dégâts peuvent être conséquents si des conditions climatiques humides persistent et/ou si aucune méthode de protection n'est envisagée. Elle entraîne parfois des défoliations importantes à l'origine d'une réduction des rendements, mais aussi de nombreuses lésions sur fruits liées aux effets du soleil sur ces derniers qui sont moins protégés par le feuillage. Le champignon accompagné d'autres agents pathogènes ( Rhizoctonia solani , Pythium sp. , Botrytis cinerea ) provoque des fontes de semis. Au cours de la végétation, la maladie se présente sous forme de taches foliaires, noires, rondes avec halo jaune pâle à la face supérieure. Les taches sont brun-verdâtre à la face inférieure. Les inflorescences des porte-graines de tous les choux potagers sont également attaquées. Les conidies sont dispersées, localement par les éclaboussures lors des pluies, et à grande distance, par le vent. La température optimale requise pour la germinatin est plus élevée que pour Alternaria brassicae (33-35 C). Les symptômes d' A. brassicae et d' A. brassicicola sont souvent très similaires et les deux espèces sont présentes ensemble si les conditions sont suffisamment chaudes pour A. brassicicola .