Colza (Canola, Rutabaga)
Brassica napus

La plante se distingue de Brassica rapa subsp. oleifera (navette (chou) sauvage) par ses feuilles inférieures lisses, sans poil rude, et plus larges ; ses feuilles supérieures sont moins pointues ; sesfleurs sont d'un jaune plus foncé ; et la pointe du bec des siliques est moins subulé et plus anguleuse.  On ne connaît pas l’ancêtre du colza et du rutabaga à l’état sauvage. On pense que l’espèce est apparue assez tardivement en Europe, probablement lors d’un croisement entre le chou commun (B. oleracea) et la navette (B. rapa), mais on ne sait pas si le rutabaga était un prototype du colza ou vice versa.

Description
Selon son mode d’utilisation, le colza (var. oleifera) est une annuelle d’automne ou de printemps cultivée pour son huile dans les climats tempérés du monde entier. La Finlande représente la limite septentrionale du colza et les graines qui germent en automne ne supportent pas aussi bien l’hiver que la navette d’hiver (Brassica rapa ssp.oleifera) : le germe terminal délicat du colza saille légèrement du terrain, tandis que celui de la navette d’hiver est mieux protégé, au chaud sous la terre. En revanche, le colza qui est semé au printemps mûrit si tard en automne que la récolte n’est pas garantie, contrairement à la navette d’été. Plus au nord, le colza est cultivé pour le fourrage plutôt que pour l’huile, et le rutabaga pousse bien même encore plus au nord. Le rutabaga (var. napobrassica) est un légume-racine bisannuel qui a été développé en Europe et est cultivé en Finlande depuis l’Âge de la pierre. Avant l’arrivée de la pomme de terre, le rutabaga constituait la principalesource de nutrition de Finlande. Il est encore utilisé dans les pays nordiques comme nourriture humaine, tandis que partout ailleurs elle sert à alimenter les animaux. D’autres formes présentes en Extrême-Orient comprennent un légume à feuilles qui ressemble au chou, et du fourrage qui rappelle le chou frisé. Le rutabaga et le colza poussent parfois à l’état sauvage en Finlande comme espèce naturalisée ou exotique, le plus souvent près des terrains cultivés ou dans les zones fréquentées. On peut également trouver une proche espèce, la navette, dont les feuilles inférieures sont vert vif et légèrement velues. Sa fleur est également légèrement plus petite et ses bourgeons s’ouvrent sous ses fleurs. 

Caractéristiques
Sous-espèces, variétés et synonymes : Canola, Rutabaga
Famille : Famille de la moutarde – Brassicaceae (Cruciferae)
Type de croissance : Herbacée annuelle ou bisannuelle. Racine fine (var. oleifera), conique, épaisse, jaune–verte–violette (var.napobrassica).
Hauteur : 100–150 cm. Tige ramifiée, glabre.
Fleur : Corolle régulière (actinomorphe), jaune, env. 1–1,5 cm de diamètre ; quatre pétales, 10–15 mm de long. Quatre sépales. Six étamines dont quatre longues et deux courtes. Gynécée soudé, carpelle unique. Inflorescence : racème grandissant pendant la fructification. Fleurs situées au même niveau que les bourgeons.
Feuilles : Alternes, inférieures avec pétiole, supérieures sessiles, amplexicaules. Limbe glabre, vert-bleuâtre, feuilles basales à lobe denté, feuilles supérieures entières, lancéolées.
Fruit : Gousse contenant de nombreuses graines, s’ouvrant en longueur, 5–8 cm de long, s’étalant–très dressée, terminée par un bec arrondi, sans graine, de 1–2 cm de long.
Habitat : Champs, bords de routes, décharges, ports et sites de chargement. Cultivée, naturalisée autour des vieux jardins.
Période de floraison : Juin–juillet.